Aller directement au contenu
Forêt en TPI

Forêt en TPI

La ressource forestière en territoire public intramunicipal (TPI)

Responsable : Ingénieure forestier
Poste : 7073

Le TPI est entièrement situé dans le domaine bioclimatique de l'érablière à bouleau jaune. Ce domaine bioclimatique est principalement composé d’érablières où le bouleau jaune est l'une des principales essences compagnes. Le hêtre à grandes feuilles, le chêne rouge et la pruche du Canada sont également présents. Le chablis est l'un des principaux éléments de la dynamique forestière.

Plus de 95 % de la superficie du TPI est constituée de forêt, dont certains peuplements sont non productifs ou non accessibles. Les superficies non forestières comprennent les lacs et cours d’eau, le développement urbain ou de villégiature, les lignes de transport d’énergie ainsi que les gravières.

Répartition superficies forestières

TYPE DESCRIPTION SUPERFICIE (ha) %
Superficie forestière 6 047 92 %
Superficie forestière non accessible Pente abrupte (+ de 40 %) 143 2 %
Superficie forestière autres Aulnaie 34 1 %
Dénudé sec 5 0 %
Dénudé humide 82 1 %
Superficie non forestière Eau 131 2 %
Ligne de transport d'énergie 16 0 %
Développement (urbain, villégiature) 78 1 %
Gravière 17 0 %
Île 3 0 %
TOTAL 6 556

Source : Inventaire écoforestier du 4e décennal, Gouvernement du Québec

Les forêts du TPI sont dominées par des peuplements mixtes et feuillus. À l’intérieur de ces peuplements, les feuillus tolérants à l’ombre, par exemple l’érable et le hêtre, sont les essences plus représentées, suivis du bouleau à papier. La forêt est généralement jeune, puisque plus de 60 % ont moins de 70 ans.

La description détaillée de la composition des peuplements, la répartition par classe d’âge et le volume sur pied par essence est disponible dans le plan d’aménagement forestier tactique (PAFIT) du TPI.

Répartition du couvert par pourcentage

Selon le recensement du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP), 69 hectares de forêts ont été touchés par des épidémies d’insectes ou des feux sur le TPI en date de 2015. La région de Lanaudière, en particulier près des municipalités de Saint-Donat et Notre-Dame-de-la-Merci, a connu des épisodes de grands vents qui ont causé des chablis. Il est donc possible que des forêts situées en TPI aient subi ce type de perturbation, mais qu'elles ne soient pas répertoriées.

La description détaillée de l’historique d’intervention et des perturbations naturelles est décrite en détail dans le PAFIT du TPI.